AÉRATION ET ASSAINISSEMENT


Quels sont mes objectifs ?
  • Assurer à la fois la qualité de l’air et le confort thermique dans l’atelier.
Comment faire ?
  • Extraire les polluants à la source, compléter l’installation par une ventilation générale.
  • Ne pas recycler l’air pollué. Compenser l’air extrait par un apport d’air neuf.
  • Éviter les courants d’air dans les zones de travail.
  • Choisir les machines et procédés les moins émissifs.
Repères techniques :
  • Capter le flux d’air pollué de manière à éviter que les salariés l’inhalent.
  • Respecter les valeurs limites d’exposition aux polluants (poussières, gaz et vapeur, etc.).
  • Demander à l’installateur les éléments constitutifs du dossier d’installation de ventilation, dont le protocole des mesures effectuées pour la réception.

Bonnes pratiques de conception :

  • Évacuer en partie haute les polluants chauds résiduels.
  • Filtrer l’air neuf et le diffuser par des bouches réparties dans les zones de travail. En hiver, chauffer l’air neuf et le rafraichir en été.
  • Pour la ventilation générale, limiter la vitesse d’air à 0,25 m/s dans les zones de travail.

Attention :

La ventilation doit rester silencieuse.


Fonctionalités utiles de Mavimplant :

  • L'étape « Zones d'activité » permet de définir des types d'activité émetteurs de polluants et des exigences d'éloignement par rapport à d'autres secteurs d'activité.
  • L'étape « Aménagement » permet de représenter des moyens d'aspiration, de captage des polluants et de donner des informations à ce sujet dans les caractéristiques demandées, voire de déclencher des alertes sur des types d'équipements reconnus comme émettant des poussières et/ou des polluants.
  • L'étape « Procédés » permet de définir des exigences entre des équipements (flux de déchets par exemple).
  • Les infos-bulles, les informations métiers et les commentaires rappellent aux utilisateurs les bonnes pratiques.